Category: CDTag: , , , ,

Un des leaders de ces dernières années de la scène punk rock valaisanne, Downless vient de nous pondre son premier album studio, sorti sur le label lausannois Redeyes Prod. On sent que la formation n’a pas voulu bâclé ses premiers pas dans le monde des «full-length » (haha ça veut rien dire mais vous me comprenez, j’en suis sûr!). En effet fort de 14 titres d’une durée totale de 45 minutes, ce premier opus a de quoi faire tendre l’oreille d’amateurs de punk rock californien.

Avec un son tantot pop-punk tantot punk rock mélodique, ce quatuor possède la caractéristique d’être passablement engagé. Les paroles, comme sur la chanson Good Old Switzerland: « The work peace is nothing but another source of domination, if politics aren’t professional only the rich can represent their interests! », sont là pour le démontrer. Cette chanson fait référence aux défaillances du système politique suisse. Il est relativement aisé de voir que la plupart des paroles (comme celles mentionnées ci-dessus) sont intéressantes et réfléchies. Bico (chanteur & guitariste) et sa bande parlent avec sérieux des injustices qu’ils perçoivent sous leurs yeux et c’est, selon moi, une excellente chose pour la scène suisse.

Les compos ne sont pas super originales, même si la plupart possédent leur part d’efficacité. Une batterie survoltées à la No Use For a Name et des riffs de guitares propres et aggressifs sont les ingrédients de bases de la formation. La voix, fortement inspirée par la scène pop punk américaine, est également à relever. On sent que Bico l’a travaillé et, malgré son accent francophone, elle est très bien posée! Les titres défilent donc agréablement, la chanson The Soundtrack of My Life pourrait prendre la place de titre phare de l’album même si aucun tube n’est véritablement présent.

Un autre point positif de CD est la présence vocale de Jo de MYBAND ainsi que de Julien et sa crew de Grand Bastard Deluxe. Une entraide locale qui fait toujours plaisir à voir!

Une chose me dérange tout de même, la grosse faute d’orthographe dans le titre de l’album: Ultimate EntertainEment. C’est le genre de petit détail qui pourra les décrédibiliser outre le monde francophone.

Ceci dit, un avenir prometteur s’offre à Downless avec ce premier disque! Qu’ils continuent dans cette voie, tout en sachant que s’ils prennent conscience de tout leur potentiel, ils pourraient devenir les futurs « grands » du pays.

www.myspace.com/downless
www.redeyesprod.com
www.downless.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.